Personnages dans l’Histoire de l’IPN

Víctor Chambón Burgoa

Auteur du chant des supporters de la première équipe de football américain de l’IPN. Il fut un homme cultivé, qui parlait plusieurs langues, jouait de différents instruments et était amoureux des sports, notamment du football américain. Né le 13 octobre 1917, il fit des études de Compatibilité à l’ESCA. Durant sa trajectoire professionnelle, il collabora à la création d’une usine américaine de papier ciré au Mexique, où il travailla la plupart de sa vie. Il en fut de même pour la compagnie American Machine Foundry (AMF). Il décéda le 7 décembre 1987.

Armando González Domínguez

Il composa la musique de l’hymne de l’Institut. Originaire de Motul, dans l’état du Yucatán, il devint même un pianiste renommé. Il fit ses premières études à Mérida, et lorsqu’il déménagea à Mexico, il entra au Conservatoire National de Musique. Il entra à l’IPN le 1e juillet 1957, dans le Département d’Action Sociale. Homme multiforme et prolifique musicalement, il écrivit les paroles et la musique de plusieurs hymnes, il fut directeur de plusieurs orchestres, compositeur de pièces musicales typiques de son terroir et de valses. Sur la grande place de la capitale, il a dirigé deux bandes musicales ayant 90 musiciens dans une cérémonie commémorative du 20 novembre (anniversaire de la Révolution mexicaine). Il décéda à Mexico le 15 février de 1993. Son âme vit dans la voix des polytechniques qui entonnent les notes de son hymne.

Carmen de la Fuente

Auteure des paroles de l’hymne de l’IPN. Femme de grands mérites académiques et artistiques, elle entra à l’IPN en 1945 comme professeure, plus tard, coordinatrice et superviseure d’espagnol, littérature castillane et universelle dans les écoles prevocacionales et vocacionales (pré-lycées et lycées). Dans le Département d’Action Sociale et Culturel de l’Institut, elle organisa différentes expositions plastiques avec des œuvres de José Ma. Velasco, Dr. Atl et Joaquín Clausell. Dans son œuvre littéraire étendue, on remarque « Voyage à travers un siècle » en quatre volumes, édités par l’IPN qui contient tant de prose que de poésie d’excellente qualité. Son amour profond pour l’Institut l’emmena à créer sa plus grande œuvre pour tous les polytechniques et qui jusqu’à nos jours est chantée avec ferveur : l’Hymne de l’Institut Polytechnique National. Elle décéda à Mexico, le 13 octobre 2013.

Armando López Fonseca

Un des étudiants qui dessina le blason de l’IPN. Né le 28 mai 1924 à Hidalgo del Parral, dans l’état du Chihuahua. Il fit des études comme Constructeur Technique dans le légendaire Institut Technique Industriel (ITI). Il fut gérant exécutif de l’Association Mexicaine d’Ingénieurs Mécaniques et Électriciens (AMIME) pendant plus de 12 ans. Lors de la construction de la tour de PEMEX, il fut assesseur de sécurité industrielle. Considéré comme l’un des premiers ingénieurs industriels du pays, il occupa différents postes académiques et administratifs á L’Institut Technologique de Chihuahua, dont il fut maître fondateur. Il travaille actuellement au Centre de Cycle Secondaire Technologique Industriel et de Services no. 122 de la ville de Chihuahua.

Jesús Robles Martínez

En tant qu’étudiant de l’Institut, il fut l’auteur de la devise de l’IPN. Brillant diplômé de la première génération d’Ingénieurs en Communications Électriques et Électroniques de l’ESIME en 1940. Également premier président de la Fédération Nationale d’Étudiants Techniques (FNET) en 1937, il débuta comme professeur à l’IPN le 1er août 1944. Il eut un ample parcours politique: de représentant syndical des professeurs jusqu’à devenir secrétaire général du Syndicat National de Travailleurs au Service de l’État (FSTSE), directeur de la Banque Nationale d’Œuvres et Services (BANOBRAS); Il atteignit aussi plusieurs postes d’élection populaire soit à la Chambre de Députés que celle des Sénateurs. Il décéda à Mexico le 14 juin 2004.