Ingénierie Environnemental

Objectif

Former des ingénieurs qui puissent satisfaire les demandes et nécessités de la gestion publique, secteur privé et la société dans le domaine de l’environnement, tout en étant capable d’administrer, concevoir, construire et utiliser des systèmes de prévention, atténuation ou élimination de polluants dans le sol, l’eau et l’air. Participer dans la gestion, évaluation et planification du développement durable des ressources naturelles de façon éthique et efficace.

Profil du candidat

Le candidat doit réunir les caractéristiques suivantes:

Connaissances

  • Bases académiques solides de physico-mathématiques et médico-biologiques.
  • Maîtrise de l’anglais au niveau technique.
  • Fondements basiques de sciences humaines (philosophie, psychologie, parmi d’autres).
  • Connaissances basiques en sciences sociales (économie sociale, méthodologie de la recherche).

Habiletés

  • Pour communiquer correctement de manière orale et écrite.
  • Pour analyser, synthétiser et évaluer l’information.
  • Pour intégrer et appliquer les connaissances acquises.
  • Pour travailler de manière individuelle et en équipe.

Attitudes et valeurs

  • Attitude critique et de recherche au sujet des processus dans la nature et l’entourage social.
  • Intérêt pour connaître et participer aux solutions des problèmes nationaux.
  • Attitudes créatives pour transformer la réalité par le biais de programmes et projets d’innovation technologique.
  • Engagement pour un développement réussi durable du pays.
  • Respect et honnêteté.

Profil d’un diplômé

La licence d’ingénierie environnementale de l’Unité Professionnelle Interdisciplinaire de Biotechnologie de l’IPN permet de connaître les actions à développer pour avoir un équilibre entre les activités humaines et la conservation de l’environnement. Celles-ci se font par le biais d’un enseignement basé sur les connaissances, habiletés et compétences qui permettent de concevoir, installer, mesurer et évaluer des systèmes productifs qui respectent le bien-être social, environnemental et économique, le tout à la recherche d’une meilleure qualité de vie. Pour y parvenir, l’Unité Professionnelle Interdisciplinaire de Biotechnologie vise à former des ingénieurs environnementaux critiques, recevant l’information technique et scientifique actualisée de professeurs avec une large expérience professionnelle, académique et éducative. On cherche aussi à mettre l’accent sur le développement individuel, pour former une vision flexible qui rende souple l’adaptation aux changements continus de la technologie et des connaissances. Finalement, leur objectif est de former des ingénieurs environnementaux responsables envers notre société et encadrés par une normativité nationale et internationale capables de donner des solutions environnementales aux besoins des temps nouveaux.

Connaissances

  • Fondements physico-chimiques et biologiques reliés à la structure et la fonction des organismes.
  • Biodiversité à partir d’une perspective moléculaire, cellulaire, individuelle, démographique et communautaire.
  • Rapports des organismes avec l’environnement où ils vivent et le maniement et conversion de ressources naturelles.
  • Caractérisation physico-chimique et biologique du sol, de l’eau et l’air.
  • Types de polluants, modèles de dispersion de polluants et prévention de la pollution de l’air, l’eau et du sol.
  • Types de design des équipements et processus pour la prévention et le contrôle de la pollution dans l’air, l’eau et le sol, sur les bases de l’Ingénierie.
  • Normativité et législation liées à l’environnement.
  • Gestion de la qualité environnementale.
  • Maniement et disposition des résidus.
  • Conception et utilisation des processus et technologies pour prévenir, diagnostiquer et contrôler la pollution de l’environnement générée par les activités humaines.
  • Administration des ressources naturelles du territoire national de façon efficace conduisant au développement durable.
  • Détection, contrôle et solutions des sites pollués en eau et sols.
  • Conception de modèles mathématiques déterminant la dispersion de polluants et le know-how.

Habiletés

  • Optimiser et adapter les processus et technologies pour diagnostiquer, prévenir et contrôler la pollution de l’environnement.
  • Chercher et analyser l’information pour le développement, la création et l’innovation de systèmes anti polluants pour l’air, l’eau et le sol.
  • Proposer l’utilisation d’énergies alternatives pour la conservation d’un environnement sain.
  • Diriger des groupes inter et multidisciplinaire pour solutionner les problèmes environnementaux.
  • Communiquer de façon orale et écrite en espagnol et anglais.
  • Utiliser les différentes méthodologies scientifiques pour l’étude des êtres vivants et leur rapport avec l’environnement.
  • Élaborer, formuler et évaluer des projets.
  • Maîtriser des outils, équipement scientifiques et systèmes d’information géographique pour l’analyse de la dispersion des polluants.
  • Utiliser les mathématiques et la statistique pour une analyse objective et rigoureuse des résultats.
  • Utiliser l’informatique et sa technologie dans le travail quotidien.
  • Transmettre les connaissances scientifiques, oralement ou par écrit.

Attitudes

  • Conscience de son rôle comme professionnel engagé envers la société dans la conservation et l’utilisation intelligente des ressources.
  • Conscience pour solutionner les problèmes environnementaux du pays.
  • Conscience de participation dans l’éducation environnementale auprès des familles, écoles, communautés et du pays.
  • Disposition pour participer en travaux en équipe.

Conditions d’amission

Soumettre de façon ponctuelle et conforme chacun des documents du processus d'admission pour le niveau université de l’IPN à savoir:

  • Attestation d’études de lycée.
  • Attestation d’études secondaires.
  • Clé Personnalisée de Recensement de Population (Clave Única de Registro de Población – CURP)
  • Acte de Naissance
  • Réussir l’examen d’admission.
  • 6 photographies format 2.5cm X 3 cm (Tamaño infantil)

Domaine Professionnel

Dans les conditions actuelles, les champs d’action du biologiste se concentre dans les aires suivantes du secteur public et privé:

Secteur de l’industrie

  • Industrie chimique
  • Industrie pétrolière
  • Industrie pharmaceutique.
  • Industrie alimentaire.
  • Industrie métal-mécanique.
  • Industrie hôtelière.
  • Industrie aéroportuaire.

Secteur public

  • Ministère de l’environnement et des ressources naturelles.
  • Ministère de l’agriculture, élevage et pêche.
  • Ministère de la santé.
  • Ministère de la sureté.
  • Instituts de recherche.
  • Écoles d’études supérieures.
  • Universités.