Chimiste en Bactériologie et Parasitologie

Objectif

Les études de Chimiste en bactériologie et parasitologie forment des professionnels capables de mettre en œuvre, superviser et diriger les activités correspondantes à la microbiologie, la parasitologie, l’immunologie et la biochimie dans les domaines de la santé, l’écologie, la biotechnologie industriel et agricole. Elles transmettent les connaissances scientifiques et techniques, liées à leur domaine en intégrant les aspects sociaux, économiques et politiques du pays.

Profil du candidat

Avoir des connaissances théoriques et pratiques en sciences, chimie organique et inorganique, biologie, physique et mathématiques.

Profil d’un diplômé

Le chimiste en bactériologie et parasitologie est un professionnel qui participe à:

  • L’organisation et opération de laboratoires de diagnostique et contrôle de maladies.
  • La production et contrôle intégrale de produits biologiques.
  • La surveillance et contrôle sanitaire.
  • La conservation, restauration et amélioration de la production et des écosystèmes par voie microbienne.
  • L’utilisation des microorganismes comme ressources.
  • La formation et développement de ressources humaines et de recherche.

Conditions d’amission

Soumettre de façon ponctuelle et conforme chacun des documents du processus d'admission pour le niveau université de l’IPN à savoir:

  • Attestation d’études de lycée.
  • Attestation d’études secondaires.
  • Clé Personnalisée de Recensement de Population (Clave Única de Registro de Población – CURP)
  • Acte de Naissance
  • Réussir l’examen d’admission.
  • 6 photographies format 2.5cm X 3 cm (Tamaño infantil)

Domaine Professionnel

  • Sélectionner, appliquer et concevoir les guides et normes d’assurance de qualité dans les processus et les produits de laboratoire de diagnostique et contrôle.

2. Production et contrôle de produits biologiques:

  • Participer à la production et produits biologiques pour le diagnostique, la prévention et le traitement des maladies humaines, de plantes et d’animaux.
  • Participer à la conception, le développement et la validation de nouveaux processus pour la production et contrôle de produits biologique de consommation, ainsi que de nouveaux produits pour le diagnostic, la prévention et le traitement des maladies.
  • Réalisation du contrôle intégral de la production de produits biologiques pour garantir leur efficacité, innocuité et conservation.
  • Sélectionner, appliquer et concevoir les guides et normes qui assurent la qualité et contrôle de la production, la distribution et l’utilisation de produits biologiques.

3. Surveillance et contrôle sanitaire:

  • Participer à l’étude des dommages provoqués par la pollution microbienne, parasitaire et chimique, pour en minimiser les effets sur la santé des organismes de l’écosystème atteint.
  • Prévenir, détecter, contrôler et, le cas échéant, éliminer la pollution chimique, microbienne et parasitaire des ressources naturelles, ses dérivés et d’autres produits.
  • Participer à la conception et le développement de nouvelles méthodes pour la surveillance et le contrôle sanitaire dans les différents secteurs de la production.
  • Appliquer la normativité en vigueur en matière de contrôle sanitaire.

4. Conservation, restauration des écosystèmes par voie microbienne:

  • Déterminer les entités microbiennes, les facteurs physicochimiques et biochimiques qui ont une incidence sur la conservation et restauration des écosystèmes.
  • Sélectionner, modifier et appliquer les microorganismes pour la dégradation des déchets et sous-produits industriels qui dégradent les écosystèmes.
  • Participer à la conception, le développement et la validation de nouvelles méthodes microbiologiques qui permettent de restaurer et améliorer l’équilibre des écosystèmes.
  • Participer à la sélection, application et conception des normes qui régulent l’utilisation de microorganismes pour la conservation, restauration et amélioration des écosystèmes par voie microbienne.

5. Utilisation des microorganismes comme des ressources:

  • Analyser le potentiel des espèces microbiennes pour leur emploi dans les matières premières, compléments et transformateurs de substrats dans la production de substances chimiques et biologiques.
  • Utiliser les microorganismes pour l’amélioration de la production agricole, forestière et aquacole du Mexique.
  • Participer à la conception et au développement de nouvelles méthodes microbiologiques pour améliorer la production agricole, aquacole et forestière.
  • Appliquer la normativité relative à l’emploi de microorganismes pour améliorer la production agricole, aquacole et forestière.
  • Contribuer au développement interdisciplinaire de technologies pour l’utilisation de microorganismes comme ressources.

6. Formation et développement de ressources humaines pour l’enseignement et la recherche:

  • Intervenir dans la réalisation de programmes de formation et développement de ressources humaines dans les domaines de connaissances associées aux compétences de travail déjà exposées.
  • Participer à la réalisation de projets de recherche dans les domaines de connaissances associées aux compétences de travail déjà exposées.
  • Appliquer la méthode scientifique de façon analytique, pour obtenir des conclusions et des propositions dans les domaines de connaissances de travail.